Anonim

Mise à jour (2 décembre, 15h41 PT) : Il est désormais difficile de savoir si Musk prévoit d'envoyer son Roadster sur Mars. Un journaliste d'Ars Technica cite Musk aujourd'hui disant que le plan est réel. The Verge cite Musk disant qu'il "a totalement inventé". Cette histoire sera mise à jour lorsque Musk ou SpaceX apporteront de la clarté.

Mise à jour (3 décembre, 9 h 40 PT) Les responsables de SpaceX auraient confirmé le plan de Musk de lancer son Tesla Roadster sur Mars avec le premier lancement de fusée Falcon Heavy de SpaceX.

Le Falcon Heavy de SpaceX effectuera son premier voyage en janvier et le PDG Elon Musk a déclaré que la fusée emporterait son Tesla Roadster personnel dans l'espace.

Falcon Heavy est le véhicule que SpaceX espère utiliser pour les missions sur la Lune et sur Mars. La fusée a environ trois fois la puissance de la fusée Falcon 9 actuelle de l'entreprise.

Falcon Heavy sera lancé le mois prochain à partir du pad Apollo 11 au Cap. Aura une double poussée de la prochaine plus grande fusée. Garanti d'être passionnant, d'une manière ou d'une autre.

- Elon Musk (@elonmusk) 2 décembre 2017

Vendredi, Musk a tweeté que «la charge utile de Falcon Heavy sera ma cerise de minuit Tesla Roadster jouant Space Oddity», faisant référence à une chanson de David Bowie. «La destination est l'orbite de Mars. Sera dans l'espace lointain pendant un milliard d'années environ s'il ne explose pas lors de l'ascension. »

La charge utile sera mon roadster Tesla Cherry de minuit jouant à Space Oddity. La destination est l'orbite de Mars. Sera dans l'espace lointain pendant un milliard d'années environ s'il ne explose pas lors de l'ascension.

- Elon Musk (@elonmusk) 2 décembre 2017

Falcon Heavy a subi des retards pendant des années. Lors de son annonce en 2011, il devait être lancé en «2013 ou 2014». Musk a également discuté publiquement de la difficulté du projet et de la possibilité d'explosion de la fusée.

Pendant ce temps, comme l'a dit Musk en septembre, SpaceX est en train de réviser sa flotte de véhicules spatiaux pour se concentrer sur un nouveau système de transport interplanétaire, baptisé BFR (Big F-ing Rocket).

La société commencera à construire le premier navire BFR en 2018, et Musk «se sent confiant» quant au lancement de la première mission humaine sur Mars dans environ cinq ans.