Anonim

Même s’il semblait être un rêve lointain, le transport électrique est en grande partie banal aujourd’hui. Les ventes de voitures Tesla dépassent déjà celles de leurs concurrents à essence, les bateaux électriques naviguent sur les mers et même les bus électriques remplacent les transports en commun traditionnels à essence.

Alors que la terre et les mers ont déjà connu un afflux d’alternatives électriques, le ciel reste en grande partie réservé aux avions utilisant des combustibles fossiles. Bien sûr, il y a quelques avions électriques prometteurs qui effectuent des vols inauguraux, bien qu'ils ne soient encore qu'une goutte dans l'eau. Mais avec le travail effectué par la NASA sur leur avion électrique X-57, il se peut que ce ne soit plus le cas longtemps. Vol électrique pour les masses pourrait être juste autour du coin.

La NASA travaille sur son projet d'avion électrique depuis plus de 3 ans, vérifiant catégoriquement les jalons marquants à l'approche de son premier vol électrique.

Le concept du X-57 utilise deux gros moteurs électriques, un sur chaque extrémité d’aile, pour la propulsion principale de l’avion. Lors du décollage et de l'atterrissage lorsqu'une augmentation de la portance est nécessaire pour maintenir un vol stable à basse vitesse, le X-57 utilisera un concept appelé «propulsion électrique distribuée».

La propulsion électrique distribuée repose sur 12 petits moteurs électriques répartis sur le bord d'attaque des ailes. Les moteurs forcent l'air directement sur les surfaces des ailes, ce qui augmente la portance. Le concept est conçu pour augmenter considérablement l'efficacité de l'avion en réduisant la demande en énergie nécessaire pour générer une portance et une poussée suffisantes.

La NASA a confirmé l'efficacité de sa conception de propulsion électrique distribuée avec la première version de sa maquette X-57, Mod I, qui n'était en réalité qu'une aile d'essai montée sur un camion semi-remorque.

L'avion X électrique de la NASA s'approche de son premier vol

Après avoir prouvé que le concept fonctionne, la NASA a ensuite testé les batteries du X-57. Leur première tentative avec des batteries au lithium-ion disponibles dans le commerce avait mal fini lorsque les batteries ont subi une défaillance critique lors d'un test d'emballement thermique en décembre 2016.

Après ce revers, la NASA a décidé de créer des batteries personnalisées pour le X-57, en collaboration avec la société Electric Power Systems. Ces batteries ont passé avec succès leurs tests d’emballement thermique en décembre dernier et sont destinées à être testées en vol dans le prochain banc d’essai X-57 de la NASA, Mod II.

Selon Popular Mechanics , le responsable technique du projet X-57, Nick Borer, a confirmé:

«Les batteries de vol ont été testées et livrées à Scaled pour intégration, et les tests de réception des moteurs de vol sont en cours. Comme pour tous les programmes de vol dotés d'un matériel informatique unique en son genre, nous avons connu des retards. À ce stade, il semble que le Mod II ne vole pas avant 2019. Nous travaillons dans la mesure du possible pour récupérer un horaire. "

Mod II n'aura pas encore le système de propulsion électrique distribué. Il s'agira plutôt d'un Tecnam P2006T reconverti dont les moteurs à gaz seront remplacés par les deux principaux moteurs électriques et les batteries du système d'alimentation électrique du X-57.

L'avion X électrique de la NASA s'approche de son premier vol

Après avoir testé avec succès le Mod II, l'étape suivante consistera à installer les ailes composites plus minces prévues pour le X-57 afin de créer et de tester le Mod III.

Enfin, Mod IV testera le système de propulsion électrique distribué unique au X-57.

Electrek's Take

Le travail effectué par la NASA sur le X-57 aura probablement un impact important sur le secteur de l'aviation.

À l’heure actuelle, le plus difficile pour fabriquer des avions électriques efficaces consiste à leur fourrer suffisamment de batteries lourdes tout en les maintenant en état de navigabilité.

Contrairement aux voitures électriques, qui deviennent tout simplement un peu moins efficaces lorsqu'elles transportent une charge de batterie lourde, il est essentiel de minimiser le poids excédentaire d'un avion.

La NASA affirme que leur propulsion électrique distribuée peut réduire jusqu'à cinq fois la demande en énergie de l'avion. Cela se traduit par moins de batteries, des avions plus légers et des durées / durées de vol plus longues - tout ce qui manque cruellement à l'industrie de l'aviation électrique.